La montagne Sainte-Victoire

La montagne Sainte-Victoire

Deux TOPOS de Sébastien, sur La montagne Sainte-Victoire :

FR_13 : Plateau du Cengle – 11 cols

Crêtes de la Sainte-Victoire – 10 cols

à mettre en perspective avec une approche à déconseiller :

à moins d’être comme on dit là-bas « un peu fada »😀😀😀.

Les 2 TOPOS de Sébastien :

FR_13 : Plateau du Cengle – 11 cols

Auteur : Sébastien VADOT

Parcours réalisé le 27/12/2016

Avertissement

Liste chronologique des cols :

Collet Rouge              281 m             

Pas de Magnan          460 m

Pas de Méry               480 m

Col du Cengle            510 m

Pas de la Torque       797 m

Pas du Clapier          736 m

Pas de la Lèbre         511 m

Pas de Monsieur        477 m

Pas de la Vache          445 m

Pas du Bœuf              440 m

Pas du Chien             265 m

Départ du Canet de Meyreuil par la route de Châteauneuf-le-Rouge pour monter ensuite au Collet Rouge (281 m) par une belle route face à la Barre du Cengle. Après m’être rendu à l’évidence que tous les chemins montant sous la Barre du Cengle sont condamnés par des propriétés privées, je suis allé en direction du cimetière de Beaurecueil pour retrouver la belle piste sous la Barre du Cengle. On quitte cette dernière pour rejoindre la route peu avant le Pas de Magnan (460 m). Après avoir franchi ce col face à la montagne Sainte-Victoire, le large chemin plat à gauche parcourant le plateau du Cengle et permettant d’atteindre ensuite, sur un chemin non repertorié sur la carte IGN, en aller-retour, le Pas de Méry (480 m) est interdit à tout public (présence de divers panneaux d’interdiction explicites afin de préserver la régénération de la végétation suite à l’incendie de 1989). Après être revenu sur la route du Pas de Magnan, on se dirige au Col du Cengle (510 m) par la route au pied du massif de la Sainte-Victoire. Arrivé au parking de Saint-Ser, on pousse facilement le VTT pendant moins d’1 heure en suivant le balisage rouge pour grimper en direction de l’Ermitage de Saint-Ser, caché au pied des falaises de la Sainte-Victoire, que l’on atteint après un ultime A/R. Redescendu à l’intersection précédente, une longue alternance de poussage et roulage me conduit au pied de la Torque, sur un sentier propre mais souvent très étroit à VTT. La montée finale pour atteindre le Pas de la Torque (797 m) est assez éprouvante avec portage, mais au sommet une halte bénéfique est la bienvenue au Refuge Baudino (ouvert mais non gardé). Une succession de courtes descentes / remontées toujours entre le plateau du Cengle et les falaises de la Sainte-Victoire nous conduit au Pas du Clapier (736 m), surplombant la Maison de Sainte-Victoire de Saint-Antonin-sur-Bayon. Le début de la descente en direction de la Marbrière est assez abrupt sur une dalle très inclinée, nécessitant d’être prudent (surtout si le terrain est humide). La suite de la descente devient de plus en plus intéressante, notamment à partir de la Marbrière. Une fois rejointe la route Cézanne au pied de la Sainte-Victoire, on passe devant la Maison de Sainte-Victoire puis un large chemin permet de rejoindre le plateau de Maurély, sur le plateau du Cengle (chemin également indiqué sur place comme interdit à toute circulation publique). Si on décide malgré cette interdiction de le suivre, un chemin pris sur la droite près de la Ferme des Masques permet de trouver une sente allant en A/R au Pas de la Lèbre (511 m) avec inscription du nom sur une roche juste avant la Barre du Cengle, avec une jolie vue plongeante sur le village de Châteauneuf-le-Rouge. Le retour sur la piste permet de rallier facilement le Pas de Monsieur (477 m) à une intersection de chemins, puis le Pas de la Vache (445 m) par un léger passage à gauche hors sentier, et enfin le Pas du Boeuf (440 m), également hors sentier au niveau d’un poteau électrique. Il est alors temps de rejoindre la route Cézanne par un chemin descendant jusqu’à La Cascade, puis de descendre la route Cézanne jusqu’à Beaurecueil. Une dernière boucle en passant le long de l’autoroute A8 à l’entrée du Pont-de-Bayeux permet de prendre un chemin remontant la forêt des Roussettes jusqu’à atteindre le Pas du Chien (265 m). A noter que des panneaux d’interdiction et ficelles sont visibles dans la descente côté Sud en direction du Canet de Meyreuil, car rejoignant une zone résidentielle fermée par un portail.  

ALBUM PHOTOS <= Cliquer sur ce lien pour voir les photos avec leur commentaire

Photos Sébastien VADOT :

Le chemin sous la Barre du Cengle

http://www.openrunner.com/upor/desc/420039-1483691954-img.jpg

Le Pas de la Torque vu du haut de la Torque

http://www.openrunner.com/upor/desc/420039-1484036889-img.jpg

Descente du Pas du Clapier en direction de la Marbrière

MOTS-CLÉS

 Plateau du Cengle, Montagne Sainte-Victoire, Centcols

FR_13 : Crêtes de la Sainte-Victoire – 10 cols

Auteur : Sébastien VADOT

Parcours réalisé le 28/12/2016

Avertissement 

Liste chronologique des cols :

Col de Claps               530 m 

Col des Portes            631 m

Collet de la Dispute    525 m

Selle de la Pallière     509 m

Col de Saint-Ser          947 m

Brèche de Genty         928 m

Col de Suberoque       941 m

Brèche des Moines     946 m

Pas du Moine              767 m

Départ du parking des Venturiers à l’ouest de Vauvenargues. Le tracé débute par rejoindre le sentier du GR 9 en suivant l’indication du Prieuré de Sainte-Victoire. On arrive alors rapidement à l’intersection entre la piste des Venturiers à droite, et la piste à gauche que nous suivons pour remonter le vallon du Delubre. Ce large chemin vers l’est monte progressivement, longe quelques champs de lavande avec vue constante à droite du massif de Sainte-Victoire. Puis on vire à gauche afin de descendre le Vallat des Rayols et aboutir à la route entre Vauvenargues et Rians. On suit alors la route à droite pour monter pendant 1 km et atteindre le Col de Claps (530 m). La route ne redescendant pas de l’autre côté du col, passe au pied de la Citadelle (721 m) à sa gauche, et atteint rapidement le col des Portes (631 m). On poursuit cette même route dans la descente, passant devant le parking du Puits d’Auzon et rejoint l’intersection du chemin du vallon de la Dispute à droite à l’issue d’une très longue ligne droite. On remonte légèrement ce vallon sans difficulté pour franchir le Collet de la Dispute (525 m). Puis après avoir rejoint brièvement la route de Pourrières, au niveau de la Plaine des Berges, nous reprenons un large chemin qui parvient à la Selle de la Pallière (509 m). La descente de la piste permet de rejoindre la baraque de la Pallière, à partir un sentier en sous-bois nous remonte au chemin de Malivert. Nous le suivons jusqu’à l’oratoire de Malivert (776 m), sur un chemin présentant très changeantes : la première partie nécessite de pousser le VTT tandis que la suite est nettement plus roulante jusqu’à l’oratoire. A partir de là, nous allons suivre le GR 9 entièrement sur la crête de la Sainte-Victoire, jusqu’à la Croix de Provence, sur environ 9 km, et près de 3 heures (correspondant à la durée indiquée au panneau de l’oratoire). On commence tout d’abord par remonter 250 m de dénivelée pour rejoindre le Pic des Mouches (1011 m) et sa table d’orientation. La vue à 360° y est sensationnelle, de la Croix au Provence au massif des Ecrins en passant par le Mont Ventoux et la Mer Méditerranée.

Pic des Mouches (1011 m)

La suite de la traversée de la Sainte-Victoire d’est en ouest est une succession de descentes et remontées sur le sentier du GR 9, et les moments de pédalage seront très limités, mais compensées par un tel panorama. On rejoint d’abord le col de Saint-Ser (947 m) après avoir grimpé 2 dalles rocheuses, où on doit poser les mains, et sécurisées à l’aide de chaînes (seule difficulté du parcours). Ensuite, on rejoint successivement la Brèche de Genty (928 m), le Col de Vauvenargues (920 m) et le col de Suberoque (941 m). La traversée entre le Pic des Mouches et le col de Suberoque m’a paru beaucoup plus intéressante que la suite en direction de la Croix de Provence, où la traversée à l’horizontal du plateau du Plan de la Crau au niveau du Bau des Vespres est longue et parsemée de pierres. On se rapproche alors de la Croix de Provence (946 m) que l’on observe de plus en plus en face de soi, jusqu’à l’atteindre par un dernier effort à partir de l’intersection marquée.

La crête Ouest de la Sainte-Victoire en direction du Signal et de la Croix de Provence

La Brèche des Moines (946 m) est le col muletier juste à côté de la croix près de la petite cabane. Après avoir largement contemplé le panorama avec vue sur le lac du Bimont et retour sur la crête parcourue de la Sainte-Victoire jusqu’au Pic des Mouches, il est temps de redescendre en reprenant le sentier du GR 9 pour longer rapidement le magnifique Prieuré de Sainte-Victoire (fermé pour travaux jusqu’au 18/01/2018). On peut alors aller chercher le Pas du Moine (767 m) en quittant le GR 9 et en suivant la ligne de crête descendante du sentier Imoucha balisé en bleu. Ce col surplombe le parc de Roques Hautes et constitue l’arrivée du sentier très difficile du Pas du Berger (à déconseiller aux VTT même par terrain sec). Par une légère remontée, on retrouve le sentier du GR 9 descendant le domaine du Prieuré délimité par un mur de pierres, jusqu’à déboucher au niveau d’un banc sur le haut de la piste des Venturiers. Cette piste récemment rénovée fin 2015 présente une pente significative (plus de 300 m de dénivelée négative sur environ 2 km avec des passages à 28 %), que l’on descend à un rythme soutenu en étant prudents sur les traversées des nombreux revers d’eau jonchant la piste essentiellement sur sol dallé. Juste avant le bas de cette descente, on peut prendre dans un lacet à droite le sentier partant à gauche en sous-bois, qui permet de rejoindre par un autre côté le parking des Venturiers.

Enfin, il est déconseillé de réaliser ce parcours de crêtes en période de forte chaleur et / ou avec un vent violent, mais plutôt privilégier les arrière-saisons.

ALBUM PHOTOS <= Cliquer sur ce lien pour voir les photos avec leur commentaire

MOTS-CLÉS

Centcols, Malivert, Pic des Mouches, Sainte-Victoire, Croix de Provence, Venturiers

Ce contenu a été publié dans CCC, Col, VTT. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

1 réponse à La montagne Sainte-Victoire

  1. Jacques dit :

    Cher Guy, ça fait bien longtemps que je ne t’avais plus féliciter pour ton blog que j’apprécie toujours autant.
    Amitiés
    Jacques

Laisser un commentaire