La Ballade des 6 jours de Vars

Après « Ah qu’ils sont jolis les cols de mon pays… »,  Gérard Lecyclo « récidive » avec « La romance des 6 jours cyclo de Vars«  : chanson en 8 couplets à la gloire de l’événement cyclotouriste majeur de l’année…

Nouvelle production de Gérard Lecyclo (25 mai 2021) :

Chanson nostalgique pour une cyclote du CCVSP (Cyclote Confinée de Villers Saint Paul) :

Aussi loin que je me souvien-ne

Je ne vécus une semaine

Plus heureuse sur mon vélo

Qu‘à Vars Sainte Marie et les Claux

Et quand vient Juillet .. les marmo-ttes

Sifflotent dans mes souvenirs

Mais deux mille vingt .. quelle année d’chiotte

De Villers je n’ai pas l’ droit de sortir

Comme tous je me résigne à fai-re

Des petits tours en solitai-re

Mais peu à peu cela m’exaspère

De rouler autour de Villers

Et quand vient Juillet  les marmo-ttes

Se rappellent à mes souvenirs

Mais c’est encore .. une année de chiotte

De Villers j’n’ai pas l’droit de sortir

Mais je nourris l’espoir immense

Qu’en deux mille vingt-(te) deux la France

soit guérit de .. la pandémie

Et que je puisse vivre ma vie

Et l’an prochain .. je f’rai les six jours

A Vars je retrouverai mes amours

Et je f’rai les cols .. avec mes po-tes

On oubliera les années de chiotte

Et en juillet .. durant six jours

je cyclerai dans le Mercantour

Et les cyclos .. et les cyclo-tes

se feront siffler par les marmottes

En deux mille vingt deux .. moi et mon ma-ri

Nous irons à Vars Sain-te-Ma-rie

Ce contenu a été publié dans Col, Cyclotourisme, Humour, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire