À propos de cols

1) À la Une :

Port de Balès FR-31-1755 – photo © CC 6158

Col Luitel FR-38-1262 : « l’Origine du Monde » du Club des Cent Cols

Col des Tempêtes FR-84-1829 – photo © D-L Martinez

2-1) Préambule :

Une longue histoire , depuis la création en 1970 du Club des Cent Cols, par Jean Perdoux.

– C’est durant l’ascension du très beau et assez difficile Col Luitel, que naquit l’idée de cette confrérie.

– Depuis la création du Club, beaucoup d’encre a coulé, de nombreux articles de presse, des revues, un livre QUARANTE ANS D’HISTOIRE DE LA CONFRÉRIE, des billets d’amour et d’humour, illustrent les multiples facettes du Club.

2-2) Nomination

Expression, cit. 1.

5 (…) la nomination est un acte métaphysique d’une valeur absolue ; elle est l’union solide et définitive de l’homme et de la chose, parce que la raison d’être de la chose est de requérir un nom et que la fonction de l’homme est de parler pour lui en donner un.

Sartre, Situations I, p. 264.

3) Définition officielle de col :

– Elle est donnée dans l’article 2, du  DOCUMENT ANNEXE À LA RÈGLE DU JEU  du Club des Cent Cols :

 « Point de passage privilégié, imposé par le relief, situé sur une ligne de partage des eaux, et autre qu’un sommet »

– Dans la rubrique TOPONYMIE on trouve aussi des compléments d’information utiles, mais non officiels.

4) Remarques :

  1. a) Un col, dans sa configuration classique (il y a quelques exceptions), est un point haut par rapport aux 2 vallées qu’il sépare et un point bas par rapport aux 2 sommets qui l’entourent.

Ce phénomène topographique peut être matérialisé par un point assez précis (sur une crête très acérée par exemple) ou une zone un peu plus étendue (dans des montagnes un peu plus vallonnées).

  1. b) Les Groupes de Travail (GT) des catalogues de cols essaient de cerner ce point, ou un point central de cette zone, avec le plus de précision possible.

– Avec les outils disponibles aujourd’hui on peut généralement le faire avec une précision de l’ordre de 5m – 10m (ce n’était pas le cas avant). Une cote d’altitude ou un passage avéré (une route ou un sentier) peut aider à identifier le point ou la zone le plus plausible.

– Les outils disponibles à la plupart des membres du GT, exigent des coordonnées « points » – dans les catalogues et dans les GPS. Des outils de SIGs (Systèmes d’Information Géographiques) plus sophistiqués tels que des fichiers vectoriels comme « shapefiles » permettent de différencier des noms topographiques : des « Points » (un seul jeu de coordonnées), des « Lignes » (plusieurs coordonnées – par exemple un ruisseau) ou des « Zones » (un polygone de coordonnées – par exemple un Lac ou un Lieu-dit).

– Techniquement il y a des cols qui s’apparentent plus à une zone qu’à un point.

  1. c) Les points d’un lieu sur la Terre sont définis de manière très précise par les coordonnées géographiques : latitude, longitude et altitude (ou élévation).

 – Ces repères géographiques appelés :

 –  Points d’Intérêt , en anglais Point Of Interest (POI),

–  Waypoint en français : Point de cheminement

 sont particulièrement appréciés par les cencolistes (adhérent au Club des Cent Cols)  lorsqu’ils sont  focalisés sur les cols :  « Leurs très chers Points d’intérêt »

– Un cencoliste peut dire sans doute que, s’il a atteint un point (un col) à moins de 50m du Waypoint avec la même altitude ou une altitude légèrement supérieure il a, dans l’esprit du Club, « atteint » le col.

 S’il est encore en contrebas alors il n’a pas vraiment atteint la cible. 

5) Définition de col routier :

Col routier Col entièrement accessible par une route asphaltée, voire pavée. 

– Il est caractérisé dans les catalogues des cols , par :

– La codification 0 de la colonne TYPE et la codification 0 de la colonne DIFF

Une colonne de coordonnées millimétriques sur une carte routière (Michelin DEPT pour la France ; TCI pour l’Italie ; Michelin Régions pour l’Espagne…)

– L’absence de revêtement (asphalte [= bitume + gravier], béton, pavé) entraîne la perte du qualificatif de col routier, au profit de celle de col muletier.

L’ensemble des cols d’un catalogue, est constitué en totalité, par des cols routiers et muletiers

Le Catalogue des Cols de France est désigné par « Le Chauvot » en raison de la première publication en 1981, par Robert et Monique Chauvot.

– Paved pass: col revêtu

– En anglais « paved » signifie: cover (a piece of ground) with concrete, asphalt, stones, or bricks; lay paving over

– La traduction française de « paved » : pavée, pavé. Le vrai sens de « paved » est sans doute plus proche de « revêtu« .

Illustrations :  Cols routiers, 3 types de revêtements : Asphalte/béton/pavés

Ce contenu a été publié dans CCC, Col, Cyclisme, Cyclotourisme, FFCT, VTT. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire